Thibault LAURENTJOYE

Thibault Laurentjoye est docteur en sciences économiques, chercheur associé au CEMI/Fond. Robert de Sorbon

Perspectives institutionnalistes sur la MMT
La MMT (Modern Money Theory – théorie de la monnaie moderne) est sans conteste devenue au cours des dernières années la figure de proue de la pensée hétérodoxe en matière monétaire sur les réseaux sociaux ainsi qu’au sein des centres de réflexion et de plusieurs institutions financières.
Si la MMT s’inscrit clairement dans le sillon de la pensée post-keynésienne, elle présente certaines spécificités claires, énoncées sous forme d’idées et de propositions mémorisables assez facilement, portant notamment sur les questions de création monétaire, d’inflation et de dette publique, dans un contexte de souveraineté monétaire définie par des facteurs internes et externes.
Nous passons en revue plusieurs de ces concepts et propositions qui sont à la base de la MMT, en puisant particulièrement dans l’approche institutionnaliste.

Institutionalist perspectives on MMT
In recent years, Modern Money Theory (MMT) has undoubtedly become the figurehead of heterodox thinking in monetary matters on social networks as well as within think tanks and several financial institutions.
If MMT is clearly in the wake of post-Keynesian thought, it presents certain clear specificities, set out in the form of ideas and proposals that can be memorized quite easily, notably on the issues of money creation, inflation and public debt, in a context of monetary sovereignty defined by internal and external factors.
We review several of these concepts and proposals that are at the basis of MMT, drawing particularly on the institutionalist approach.

Communication (39 min, 57,3 Mo)