Pourquoi s’intéresser à l’économie quand on fait de la philosophie?

Sérieux économique, travail philosophique

En règle générale, et à plus forte raison lorsqu’on a une formation philosophique, l’économie intimide. Ce n’est certainement pas un hasard puisque, plus que tout autre science sociale à l’exception notable du droit, on peut dire que cette discipline est desintée à intimider, du fait de sa vocation intrinsèque au sérieux le plus achevé. En effet, il n’est pas exagéré de dire que l’économie est la “science de gouvernement ” des sociétés contemporaines. Son sérieux est à ce titre l’expression de l’importance de ses enjeux et le gage de sa légitimité à les évoquer.

Continuer la lecture de Pourquoi s’intéresser à l’économie quand on fait de la philosophie?

Le Carnet du DéMoS

Le projet “Démocratie, Monnaie, Souveraineté” est porté par l’IDEX Université Grenoble Alpes sur la période 2019-2020. Il est né d’un double constat : d’une part, celui du retour de la notion de souveraineté dans le débat public, de l’autre, celui d’un glissement de l’économie pluraliste vers une forme d’anthropologie sociale, susceptible de dialoguer directement avec les sciences sociales du politique. Il s’agit ainsi d’une étude interdisciplinaire des rapports entre théorie monétaire et théorie démocratique, compte tenu des institutions étatiques telles qu’elles sont historiquement organisées autour de la notion de souveraineté. Cette dernière est-elle la clé d’un renouvellement démocratique ? Comment penser la souveraineté monétaire aujourd’hui, et à quelles conditions celle-ci peut-elle être démocratique ?

Continuer la lecture de Le Carnet du DéMoS