Daouda DRABO

La sparkrone et la restauration de la souveraineté monétaire hongroise : fondements et enseignements

Daouda Drabo est chercheur associé au Laboratoire d’Economie de Dijon (LEDi)

Résumé

Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, la Hongrie à l’instar d’autres pays d’Europe a connu plusieurs années d’instabilité monétaire et financière marquée par une crise de souveraineté monétaires. En Hongrie, celle-ci s’est matérialisée par l’utilisation des monnaies étrangères dans les transactions intérieures traduisant ainsi une concurrence de monnaie au sein d’un même espace monétaire. La restauration de souveraineté monétaire hongroise intervient au premier semestre de l’année 1924. Le projet de restauration contient plusieurs volets, mais celui qui a retenu notre attention est l’instauration de la sparkrone (une unité de compte complémentaire à la monnaie domestique) ; et ce, du fait du caractère inédit de la sparkrone dans l’histoire monétaire, et sa contribution dans la restauration de la souveraineté hongroise. Dans ce papier, nous exposons, dans un premier temps, les fondements économiques et socio-politique de la sparkrone. Dans un second temps, nous montrons comment la sparkrone a contribué à la restauration de la souveraineté monétaire hongroise.